CDOI30

Bonsoir,

Dans le cadre de la préparation de la campagne de vaccination contre la grippe H1N1, les autorités sanitaires cherchent à recencer toutes et tous les IDE disponibles.

Les IDE en activité sont déjà enregistrés auprès de leurs employeurs, de la DDASS .

Cependant les IDE retaités (ées) et les IDE en cessation d’activité, résidant dans le Gard, pourraient constituer un personnel disponible pour créer des équipes de vaccination stables.

Si vous êtes dans ce cas ou si vous connaissez un ou une IDE dans ce cas,merci d’envisager votre participation à cette action.  Vous pouvez vous signaler auprès de la DDASS à l’adresse suivant:

dd30-grippe@sante.gouv.fr à l’attention du Dr Pierre Beuf.

Merci d’indiquer vos nom, prénom, statut, n° de téléphone et adresse de messagerie.

Il vous sera certainement demandé de produire votre DE.

Cette activité se déroulera sous le régime de la réquisistion, ce qui permettra aux participants de bénéficier de la couverture assurantielle de l’état ainsi que d’une rémunération.

Merci d’avance de votre mobilisation

Publicités

Bonsoir à toutes et tous,

Dans les jours à venir, les infirmières et infirmiers vont recevoir un courrier à leur adresse professionnelle. Ce courrier constitue le premier pas pour la constitution  du tableau des IDE.

Pour la première fois, les IDE vont pouvoir se compter de manière précise. Ce questionnaire sera aussi le moyen de créer une photographie exacte de notre profession et de mettre en valeur le parcours de nos confrères qui se poursuit souvent au delà du DE, quel que soit le champ abordé (DU, spécialité, …)

Ce courrier comprendra un courrier de la présidente de l’ONI, un descritif des pièces à fournir, un document à renseigner et une enveloppe réponse.

Il sera nécessaire de retourner ce document au plus tard pour le 30 septembre.

Vous pourrez télécharger ces documents en fin de billet.

Le courrier comprend enfin l’appel de cotisation. Cette cotisation est l’objet depuis le début de tous les débats. Si d’aucuns la considère comme trop élevé ou d’autres comme illégitime, elle reste cependant la condition sine qua non d’un fonctionnement indépendant. En examinant le montant de manière rationnelle, et même si le fait de payer ne nous réjouit pas, il est possible de constater qu’elle reste en deça de toutes les autres cotisations ordinales.

Depuis longtemps, la profession souffre d’un défaut de représentation, l’ordre semble être une possibilité, à défaut d’être LA solution, de regrouper les professionnels, de porter leurs valeurs.

Peut être est il temps d’arrêter de nous définir par ce qui nous sépare mais de rechercher plutôt ce qui nous rassemble, même si cela a un coût !

Bonne lecture

Lettre de la présidente

Dossier d’inscription

Le programme des études du diplome d’état d’infirmier a été modifié par arrêté du 31 juillet 2009.

Cette réforme change le paysage de manière non négligeable. Les points qui semblent les plus visibles sont l’universitarisation des études et la nouvelle place accordé au stage et aux modalités d’évaluation en stage. Nous reviendrons ultérieurement, et dans un article plus détaillé, sur l’impact de cette réforme sur l’enseignement et l’accompagnement en stage des étudiants en soins infirmiers.

Pour le moment nous vous proposons à la lecture le texte de loi et ses annexes.

Vous aurez l’occasion de vous imprégner du texte, qui ne sera pas sans influence sur votre fonction de formateur, que celle-ci s’exerce en IFSI ou sur le terrain.

Arrêté du 31 juillet 2009

Annexe 1: Référentiel d’activité

Annexe 2: Référentiel de compétences

Annexe 3: Référentiel de formation

Annexe 4: Déroulé de formation

Annexe 5: Unités d’enseignement

Annexe 6: Portfolio

Bonne lecture

Depuis plusieurs mois, les informations sur la pandémie de grippe H1N1 ne cessent d’affluer. Au fur et à mesure de la collecte de données, les plans « Grippe » ont évolué. L’épidémie se diffuse à une vitesse importante, cependant les cas observés jusqu’à présents laissent penser que la mortalité est bien moins importante que l’évaluation initiale le laissait penser.

Cette épidémie (ou plutôt pandémie) restera toutefois le fait d’un virus plus agressif que celui de la grippe saisonnière.

Comme lors de chaque évènement sanitaire, les IDE seront en première ligne au coté de leurs collègues des professions de santé. Les IDE travaillant au sein d’établissements de santé ou sanitaires pourront se référer aux plans élaborés par leurs employeurs.

Les IDE libérales bénéficieront elle d’un dispositif de délivrance de moyens de protections à deux étages.

Les pharmacies d’officine se verront dotés de quelques kits de protection à destination des professionnels de santé libéraux.

Ces derniers pourront retirer un kit par professionnel sur présentation de leur carte et d’un demande signée sur papier à en-tête.

Ces kits sont mis à disposition gratuitement.

Lorsque ces stocks seront épuisés, les IDE libérales pourront alors se tourner vers les sites de délivrance équipés par la DDASS.

Pour une information plus complète vous pouvez vous tourner vers le site du ministère de la santé dédié à la Grippe ICI ou liser ce document question réponses élaboré par le ministère de la santé et téléchargeable ICI

Pour identifier les sites de délivrance tournez vous vers cette page.

Des informations plus techniques peuvent être retrouvées sur le site de l’Invs ou de l’Inpes.

Vous pouvez également vous inscrire sur le site de la Direction Générale de la Santé pour être averti lors des alertes sanitaires ICI

Si nous voulions conclure, il serait possible de constater que nous revenons avec cette pandémie à des mesures qui constituaient le quotidien des soignants avant la diffusion des vaccins et des antibiotiques: nettoyage des mains, isolement respiratoire et physique.

En attendant les nouvelles relatives à la vaccination, il nous reste donc à mettre en place des mesure barrières qui ne sont pas nouvelles et que la profession connait bien.

Bonne lecture

Depuis le début de la mise en place de l’ordre infirmier, la cotisation est un sujet qui fait débat, débat à la fois entre professionnels mais aussi au sein même des conseils ordinaux.

Au delà des débats sur le montant, cela pose également la question du prix de l’indépendance de l’ordre infirmier mais aussi du prix que nous accordons à cette indépendance.

Afin de recueillir l’avis des représentants départementaux et régionaux, le bureau national et notre présidente ont souhaité une rencontre. Celle-ci a eu lieu le 1er Avril 2009 et a été l’occasion de nombreux échanges mais aussi de la confrontation de nos désirs et du principe de réalité.

Le conseil national s’est réuni les 2 et 3 avril afin de voter les choix budgétaires et par conséquent de déterminer le montant de la cotisation

Celle-ci a été fixé à un montant de 75 euros par an. Je vous engage à lire le communiqué de presse du conseil national ICI

Bruno Delon

Président du conseil départemental du Gard

Depuis de nombreuses années, la possibilité pour les étudiants IDE de s’inscrire dans la perspective d’un diplôme de licence universitaire fait débat.

Associations professionnelles et syndicats ont défendus l’idée de la licence et le dispositif LMD.

Dés ses premiers temps d’existence, le Conseil National et notre présidente ont défendu l’inscription des études infirmières dans un dispositif LMD.

Vous trouverez les dernières interventions à ce sujet de la Ministre de la Santé et du Président de la République dans la dépêche ICI.

Bonne lecture

La loi HPST est actuellement en débat à l’assemblée. Plusieurs dispositions qui concernent les IDE viennent d’être adoptées.

  1. Une reconnaissance mutuelle de diplôme avec le Québec. Cela ouvre la porte à de fructueux échanges de part et d’autre de l’Atlantique. Cet échange sur les pratiques, déjà présent au sein d’associations comme le SIDIEF , pourra se concrétiser avec un exercice facilité au sein de nos pays respectifs. Vous trouverez les informations ICI.
  2. Les procédures de transfert de pratiques entre professionnels de santé se voient proposer un cadre législatif. Jusqu’à ce jour expérimentales, ces coopérations devraient pouvoir se développer sous l’égide des ARS et de l’HAS. Voir ICI
  3. La modification des dispositions régissant les ordres paramédicaux ICI. Une modification de la dépêche est toutefois à noter: Mandat ordinal de 6 ans avec renouvèlement par moitié tous les trois ans.

Bonne lecture